Oui

peut-être qu’un jour nous verrons des femmes, des hommes avec rien qu’un baluchon sur l’épaule parcourir les campagnes, les territoires ; on les voit déjà si l’on veut bien voir, si on se laisse voir, si on veut bien apprendre à voir.

Ils font de grands gestes des bras, comme s’ils étaient perdus, comme s’ils cherchaient un chemin. Mais non, d’un bout du département à l’autre, d’une communauté de communes à l’autre, d’une bibliothèque à l’autre, d’un établissement scolaire à l’autre, d’un bout du pays à l’autre ils vont et lisent à haute voix des textes appris jadis ou des textes qu’ils ont écrits il y a peu, des textes qu’ils aiment. Ils disent, quand on essaie de les retenir, si on les interroge, mais on les interroge, qu’ils ne peuvent s’interrompre, ni même ralentir leur action parce qu’il faut dire tous les mots jusqu’à ce que les mots les disent et nous disent et les conduisent et nous conduisent jusqu’à la porte de leur histoire, celle de notre histoire. Elle s’ouvrira. Ils disent aussi qu’ils ont vu parfois ce que le l’homme a cru voir, qu’ils sont voleurs de feu, nous les suivons, nous les précédons, ils sont nous. 

Des mots en campagne
– Autour de Nîmes. Dans la Communauté de Communes du Pays de Sommières. Dix-huit communes. Dans les bibliothèques, dans les mairies, dans les foyers, dans les jardins. Chaque lieu pour trois saisons dans l’année : Des ateliers d’écriture, Des stages de lecture à voix haute, Des rencontres d’écrivains, Des lectures, Des petites conférences portatives …
– Plus loin. Avec d’autres …

Des manifestations littéraires
De la poésie avec Les Plaisirs et les jours en mars, Des rencontres et des ateliers d’écriture A l’ombre des arbres en septembre.

Pour tous les âges. Il n’y a pas d’âge. Chacun à sa mesure. Oui.

Voilà l’association Au Pied de la Lettre.

 

icone_blog« La Page blanche »
le blog des ateliers d’écriture

icone_blog« Chroniques d’Isabelle Soboul »
ateliers d’écriture créative et de recherche documentaire autour de la période de 1914 à 1925