RICHARDOT Fabienne

Fabienne RICHARDOT

 
 
 
Animatrice d’ateliers d’écriture
invitée « A l’ombre des arbres » 2019
atelier d’écriture et
rencontre lecture

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après un parcours classique dans l’enseignement des lettres, au détour de rencontres et de pratiques autour de l’atelier de l’écriture, j’ai obtenu le DUAAE (Diplôme Universitaire d’Animateur d’Atelier d’Ecriture) à l’université Paul Valéry de Montpellier, sous la direction de Jean-Paul Michallet.
Fondatrice de l’association La Machine à écrire, je partage mon temps entre l’animation auprès de mes élèves de lycée et des membres de l’association, et mon écriture personnelle, qui a pris une place de plus en plus importante au fil de la fréquentation en tant qu’ « écrivailleuse » des ateliers de Jean-Paul Michallet.

NGUYEN-DAO Anne

Anne NGUYEN-DAO

 
 
 

 
Photographe
 
invitée « A l’ombre des arbres » 2019
parcours photographique et entretien

 
 
 
 
La photographie est présente depuis longtemps dans mon histoire. Un oncle qui tenait une boutique de photo dans les années 40 à Hanoi ; mon père qui nous photographiait au quotidien avec un appareil Kodak, dont j’ai hérité vers mes 20 ans. J’ai fait mon premier reportage, sans savoir que c’en était un, avec cet appareil ; c’était aussi la période des labos-photos « maison » installés dans les salles de bain.

Dans les années 80, des études de langues à l’Institut des langues orientales (INALCO), puis traductrice, rédactrice, journaliste… Photographe autodidacte, à la faveur de rencontres avec des photographes. Une rencontre déterminante, en 2006 avec Philippe Cibille, photographe de presse, spécialisé dans la culture et le spectacle, connu pour ses clichés de jazz dans les années 80-90, puis pour son travail sur le cirque contemporain. Il devient mon « mentor » en photographie, et je me décide à m’aventurer plus sérieusement sur ce territoire de l’image.

Je photographie des objets, des œuvres d’art, des objets du quotidien… Je me suis mise à collectionner les images de ceux dont j’essayais me débarrasser, sans y parvenir, et ça donne plusieurs choses, que je raconte dans « Tej », des ensembles cousus de fil rouge.

La règle du jeu : consigner des éléments historiques de l’objet à jeter, le prendre en photo, le jeter.

Après quelques semaines de cette pratique, il devient évident que ce processus d’abandon des objets est beaucoup trop lent et contre-productif par rapport au but initial, qui était de parvenir à se débarrasser, parfois après… 30 ans (vertigineux !), d’objets dits « inutiles ». Il faut donc désolidariser temporellement la prise de vue et l’écriture.

La série « Tej » est en cours depuis plusieurs années, elle accueille maintenant des objets dont d’autres ont voulu se débarrasser, des végétaux…

« Une photo par jour »

Le jeu a été proposé par Jean-Michel Unger, sculpteur et sympathisant du Klub photo animé par Philippe Cibille.

Nous devions publier les photos de la semaine chaque dimanche sur la page Facebook du Klub.

A force de photographier et de publier sur le web, à force, à force, quelque chose finit par s’user et se craqueler. Cela vous pousse dans vos retranchements et vous oblige à vous reposer les deux trois questions sur le fait que vous prenez des photos. Cela vous amène à observer quels sujets vous photographiez. Cela vous fait toucher la distance troublante qu’il y a entre les images produites et les émotions qui vous occupaient juste avant que vous n’appuyiez sur le déclencheur.

Car à ce moment-là précis, on devient quelqu’un d’autre, plus fort, plus positif, plus grand, avec tous ses capteurs branchés sur le monde. À cet instant-là on est photographe, probablement.

Ce que l’on voit ici, ce sont les planches contact hebdomadaires des images publiées sur Facebook sur une période de 6 mois. C’est la dernière étape avant de les rendre publics, le moment des doutes, le moment où il faut accepter qu’on n’est pas tous les jours génial-e, le moment de plus grande frustration par rapport à l’outil Facebook qui n’est franchement pas un « embellisseur » d’images. Les planches contact sont imprimées sur une même bande de papier de 8 m de long, refermée en cercle.

EBODE Eugène

Eugène EBODE

 
 
 
Ecrivain
invité « A l’ombre des arbres » 2019
atelier d’écriture et
rencontre lecture

 
 
 
 
 
 
 
 
Eugène Ébodé vient de passer deux années à Mayotte, cette île française de l’océan Indien réputée pour son exceptionnel lagon mais aussi appelée « Île aux parfums ». Ce séjour lui a inspiré son dernier roman Le Balcon de Dieu. Professeur documentaliste au Lycée André Chamson, au Vigan, critique littéraire au quotidien suisse Le Courrier de Genève, amoureux de l’ailleurs et des territoires de la fraternité, Ebodé a publié une quinzaine de livres, dont La transmission (Gallimard 2002), Silikani (Gallimard 2006), La Rose dans le bus jaune (Gallimard, 2013), Souveraine Magnifique (Gallimard, 2014). Ces trois ouvrages racontent l’Afrique, sa jeunesse et ses drames (le génocide des Tutsis au Rwanda), mais aussi l’Amérique et la longue lutte de deux inoubliables icônes des droits civiques : Rosa Parks et Martin Luther King Jr.

Les principales distinctions d’Eugène Ébodé :

  • Prix Eve Delacroix de l’Académie Française en 2007 pour Silikani (Gallimard),
  • Chevalier des Arts et des Lettres, en France, en 2010.
  • Prix Yambo Ouologuem en 2012 pour Madame l’Afrique (Editions Apic, Alger),
  • Grand prix littéraire de l’Afrique noire 2014 pour Souveraine Magnifique (Gallimard),
  • Prix Jeand’Heurs du roman historique 2015 pour Souveraine Magnifique (Gallimard).

GRISELIN Perrine

GRISELIN Perrine

 

 

invitée « Les Plaisirs et les jours » 2019
atelier d’écriture et
rencontre lecture

 
 
 
 
« La curiosité est le plus jubilatoire des vilains défauts »
 
 
Formation à l’école Nationale au Centre Dramatique National : La Comédie de St Etienne. Parallèlement à son métier de comédienne, qu’elle exercera tout au long de sa vie, elle « entre » en écriture en 1990. Elle fonde la Compagnie « La Poudrière », afin d’y mettre en scène ses textes…de « Pleut la mort ! » à « Si le vent le dit »…7 années durant, avant que des metteurs en scènes comme Jean Marc Bourg, Johanny Bert, Jean Michel Coulon, Marie Raynal, Mireille Guerre, Baptiste Etard ou Michel Froelhy, entre autres ne lui passent commandes : « 1+1=3 », « 3 mètres sur 2 », « Post-it » «  L’appétit du pire » « va jouer plus loin ! » et bien d’autres verront alors le jour. La plupart sont éditées chez Color Gang, mais aussi chez Lanzmann, Les cahiers de l’Égaré et les éditions Cosmogones.

En 2005, après plusieurs résidences stimulantes et décisives au centre dramatique national des écritures du spectacle à la chartreuse de Villeneuve lès Avignon, et durant 3 ans elle décide de travailler en voyageant, ses rencontres l’emmèneront écrire dans différents pays d’Europe, jusqu’à ce que la compagnie Kaharaba ne l’invite à Beyrouth 2 années durant, où « Qu’on s’en souvienne mais qu’on ne le répète pas » sera crée en 2010.

À son retour les planches l’accueillent de nouveau en tant que comédienne… Elle ne les quittera plus jamais vraiment : « Va jouer plus loin », « Juste avant l’orage », « Le désespoir non plus » sont autant de rendez-vous avec son écriture pour appréhender elle même, un chemin d’écriture toujours en mutation.

Tout en continuant à écrire pour nombre de compagnies, avec « La Poudrière » elle continue son travail de confrontation avec d’autres auteurs contemporains, tant à travers des lectures dans des théâtres ou chez l’habitant, que sous la forme de concerts littéraires… La confrontation de son écriture à la matière musicale et à l’acte chorégraphique, vient enrichir encore la matière textuelle. Depuis deux saisons, des conférences performatives tournée résolument vers l’art contemporain jouée exclusivement en galeries viennent étayer une confrontation au public et une forme de représentation en perpétuel renouvellement ! Il semble que tout soit encore possible, et neuf, à tous moments !

BIBLIOGRAPHIE PERRINE GRISELIN  

1995 :
Pleut la mort !
Mise en scène Nadine Emin / Espace Poisson d’or Lyon Janvier 1996

1996 :
Trois Minutes, Samedi !
Editions Cosmogone – Mise en scène Perrine Griselin / L’Elysée Lyon Janvier 1997

1997-98 :
Soir Bleu Soir Rose ou la veille du jour qui précédera les lendemains qui chantent et le lendemain
Editions Les Cahiers de l’Egaré – Mise en scène Perrine Griselin / Création Le Revest-les-Eaux Avril 1999 /

1999 :
C’était mon anniversaire ou de l’interférence du jour de sa naissance sur la potentialité d’une recherche historique
Editions Domens – Mise en scène Perrine Griselin / Création Renaissance Oullins Janvier 2001
Tournée : Nîmes saison ATP Mars 2001 / Tournon Avril 2002 / Villeneuve lès Avignon Avril 2002
Lauréate de la fondation Beaumarchais en 1999 + Aide à l’encouragement de la D.M.D.T.S en 2000

2000 :
Tout aux derniers vivants
Résidence d’écriture à Orcet (63) Octobre 99                                          

2001 :
Si le vent le dit…
Commande d’écriture du Théâtre de L’Elysée (Lyon)
Mise en scène Perrine Griselin / Création L’Elysée Lyon Novembre 2001
Madame la Générale. Commande d’écriture du Centre Dramatique Régional de Rouen.
Création le 21 Juin 2002 – Auteure associée au centre dramatique régional de Rouen de 2001 à 2003

2002 :
– 1+1=3 ou de la reconstruction en période de décroissance soutenable
Edition Color Gang – Résidence d’écriture à Orcet (63) Octobre novembre 2002
Mise en scène J.M.Bourg Compagnie Labyrinthes / Création Montpellier Chai du Terral Mars 2003
– Hors Cadre – Commande d’écriture sur le thème de la famille du centre Dramatique Régional de Rouen.
Création juin 2003 au Théâtre des Deux Rives à Rouen.

2003 :
3 mètres sur 2 ou de la révolution comme périmètre d’expériences entre deux chaises
Edition Color Gang – Commande d’écriture du Théâtre Parenthèse à Yzeure (03) / Création Yzeure octobre 2003
Bourse d’écriture du Centre National du Livre

2004 :
Prendre… appel Donner… corps Rendre… l’âme – Edition Color Gang
Résidence d’écriture Chartreuse de Villeneuve lez Avignon (mars 2004)
Mise en scène Jean Michel Coulon Théâtre Parenthèses Moulins (octobre 2005)
La sacristie des chutes / Création par la cie la Poudrière janvier 2006 Théâtre du Quaternaire Nîmes
Mise en scène : Doumée

2005 :   
Post-it ou on est vraiment peu de chose quand même – Edition Color Gang
Commande d’écriture pour marionnettes le Théâtre de Romette au Puy en Velay
Mise en scène Johanny Bert / Création Mars 2005 Clermont Ferrand
Auteure associée au Théâtre De l’éphémère au Mans pour la saison 2005/2006
L’appétit du pire ou Puisque nous sommes voués à vivre en cage autant nous faire croire que nous pouvons changer de fourrures – Edition Color Gang
Commande d’écriture pour la cie « Sous le soleil exactement »
Mise en scène Marie Raynal / Création mars 2006 au Théâtre d’Ô Montpellier
Ouvrir grand les yeux ! Pièce de voyages à volets pour acteurs et marionnettes
Mise en scène Perrine Griselin Eric Deniaud / Création Via Madrid Copenhague Paris
Octobre 2005 Théâtre Bernardines Marseille

2006 :   
– Parle-moi d’amour / Commande d’écriture pour marionnettes pour le Théâtre de Romette au Puy en Velay
Mise en scène Johanny Bert / Création Février 2006 C.D.N de la Comédie de Saint-Etienne
– Ouvrir grand les yeux ! IIPièce de voyages à volets pour acteurs et marionnettes
Mise en scène Perrine Griselin Eric Deniaud / création Via Budapest Lisbonne mars 2006 Théâtre de l’Ephémère le Mans

2007 :   
Va jouer plus loin ! Edition Color Gang
Commande d’écriture du Théâtre d’O à Montpellier
Résidence d’écriture Chartreuse de Villeneuve lès Avignon nov. 2006/ Février 2007
Création janvier 2008 Théâtre d’ô Montpellier
Qu’on s’en souvienne mais qu’on ne le répète pas.
Commande d’écriture de la compagnie Kahraba à Beyrouth (Liban)
Résidence d’écriture à Beyrouth Mai Octobre 2007 Avril 2008 / Création Beyrouth octobre 2008

2008 :   
– La Mangeuse d’oiseaux Edition l’Hiver Nu 
Commande d’écriture de la compagnie « l’hiver nu » à Pantin (93)
Mythologie contemporaine et imaginaire de la Lozère / Création Mende Février 2008
– L’homme-grenouille est-il un crapaud charmant comme les autres ? Edition l’Hiver Nu
Commande d’écriture de la compagnie « l’hiver nu » à Pantin (93)
Mythologie contemporaine et imaginaire de la Lozère / Création Mende Octobre 2008
Et toi qui n’est pas elle Edition l’Hiver Nu
Commande d’écriture de la compagnie « l’hiver nu » à Pantin (93)
Mythologie contemporaine et imaginaire de la Lozère / Création Mende Décembre 2008
– Contes idiots pour les plus grands que prévu Edition Color Gang
Commande pour la Compagnie la Poudrière Nîmes Création Octobre 2010

2009 :
Deus Ex Machina Edition Lanzmann
Commande d’écriture pour Urgence de la jeune parole
Théâtre de la Digue Toulouse éditions Lanzmann 2009
Memento Mori
Commande d’écriture pour le cabaret littéraire Le petit Subito
Création Octobre 2009 Nîmes

2010 :
– La malédiction de la Mandragore
Commande d’écriture du Musée des Beaux Arts à Nîmes sur le thème du polar populaire, en 3 épisodes pour des créations in situ en Janvier Mars et Juin 2010.
1-Le peintre sans visage
2-La marmite aux sorcières
3-Le music-hall hypnotique
– Là où on vit ça change comme on est !
Commande d’écriture du centre social Georges Brassens à Creil (60) en co-écriture avec Catherine Zambon. Mise en scène Philippe Georget Février 2011. La Faïencerie. Creil.
– Les yeux ouverts.
Projet personnel élaboré lors d’une résidence avec l’association « Textes en l’air » à Saint Antoine l’abbaye. (38)
Auteure invitée du festival Textes en l’air à saint Antoine l’abbaye Juillet 2010
– Lieux d’être
Commande d’écriture pour la Compagnie Acte chorégraphe Annick Charlot à Lyon. Ecrire pour la danse et l’utopie des grands ensembles. Création biennale de la danse. Lyon. Septembre 2010.
– Le désespoir non plus !
Commande d’écriture du groupe des 20 en Rhône Alpes sur le thème : Un monde meilleur ? édition Color Gang
– Vu d’ici ou d’ailleurs… Commande d’écriture de la Compagnie Chenevoy. Mise en scène Yves Chenevoy.
Montataire (60)

2012 :
– Bienvenu chez toi Commande d’écriture pour l’événement « Un ange à ma table » Mis en scène par Gilbert Landreau pour la compagnie « voyageur solitaire » à Aix en Provence.
– Les Robots Commande d’écriture pour le collectif Du vent dans l’horloge, pour le film d’animation « Résistance 1.0 » réalisé par William Gosselin. Sortie en Festival Décembre 2012.
– Juste avant l’orage Projet performance en co-écriture avec Sylvain Levey pour 5 résidences à travers la France. Le Viala, Rennes Theâtre du Cercle, Paris Anis Gras Le lieu de l’autre, Nîmes Théâtre du Périscope, Vers Pont du Gard espace rive Gauche.

2013 :
– Boïagi commande d’écriture pour une performance chorégraphique avec le collectif Georges Lakdar. Pour des résidences en France et à l’étranger. Avec le soutien du CDC Paris réseau Micadanses, la mairie du 11eme, le festival international Fringe 2013 à Matadero Madrid.
– Oui mais non commande d’écriture pour la chorégraphe Fanny Bonneau et le collectif Mâ. Coproduction « Entrez dans la danse 2013 » Paris
– Germaine aimait beaucoup ! Ou Eloge du déséquilibre dans la notion d’évolution.
Commande d’écriture par la compagnie Le Fanal à Lyon. Création Octobre 2013 Festival Sens interdit Lyon

2014 :
– Le désespoir non plus performance lecture musicale avec Audrey Podrini et Claude Saut. Images Perrine Griselin et William Gosselin. Création du texte dans le cadre du printemps des poètes à l’auditorium de Carré d’Art à Nîmes le 15 mars 2013. En Tournée en 2014/2015
– Mes voisins Dialoguiste sur le court Métrage d’animation en stop motion avec l’association « Du vent dans l’horloge » Réalisation Audrey Podrini.
24 heures en vie 24 heures en ville Commande d’écriture et dramaturgique de la compagnie acte Annick Charlot à Lyon en résidence et en partenariat avec Maison de la danse Lyon 8ème.

2015 :
– Retour sur investissement Bourse d’écriture de la région Languedoc-Roussillon. Création « La Poudrière » Novembre 2016
– Tu, on, nous ? Commande d’écriture de la compagnie L’Heure du Loup. Création Novembre 2017

2016 :
– Faites-moi taire ! Cycle de 4 conférences performatives à la Galerie « Le Cric » Nîmes
– Journal d’un seul jour ! Commande d’écriture de la Compagnie Acte à Lyon. Création Mai 2016

2017 :
– Dans ma dictature Idéale. Cycle de 5 conférences performatives à la Galerie « Le Cric » Nîmes

2018 :
– Honoré Lupin. Cycle de 3 conférences performatives à l’Atelier 41. Nîmes

2019 :
– Rendez-vous avec Honoré. Cycle de 4 conférences au Théâtre du Périscope à Nîmes
Traduction de « Le désespoir non plus » en Anglais Par Gilles Aufray

Parutions

1997 : Trois minutes samedi ! Editions Cosmogone Lyon
1999 : Soir Bleu Soir Rose ou le veille du jour qui précèdera les lendemains qui chantent et le lendemain.
Editions Les cahiers de l’Egaré. Le Revest les eaux
2000 : C’était mon anniversaire ! ou De l’interférence du jour de sa naissance sur la potentialité d’une recherche historique. Editions Domens Pézènas
2002 : Le bocal Nîmois. Editions Gare au théâtre.Vitry.
2003 : 1+1=3 ou de la reconstruction en période de décroissance soutenable – Editions Color Gang. Givors
3 mètres sur 2 ou de la révolution comme périmètre d’expérience entre deux chaises – Edition Color Gang Givors
2004 : Post-it ou on est vraiment peu de chose. Edition Color Gang Givors
2005 : Prendre…appel, Donner…corps, Rendre…l’âme. Edition Color Gang Givors
2006 : L’appétit du pire ou Puisque nous sommes voués à vivre en cage autant nous faire croire que nous pouvons changer de fourrure. Edition Color Gang Givors
2007 : Va jouer plus loin ! Edition Color Gang Givors 
2008 : J’ai marché sous les pierres Edition l’Hiver Nu Mende
2009 : Deus Ex Machina Edition Lansman Carnières-Morlanwelz
2010 : Contes idiots pour les plus grands que prévus. Edition Color Gang Givors (Janvier 2010)
2012 : Le désespoir non plus Edition Color Gang Givors (Janvier 2012)
2018 : Retour sur investissement Edition Color Gang.
Tu, on, nous ! Edition Color Gang.

 

SANCHEZ ROJAS Patricio

SANCHEZ ROJAS Patricio

 

invité A l’ombre des arbres 2018
poète, traducteur

 
 
 
 
 
 
 
Patricio Sanchez Rojas est poète, enseignant, traducteur et animateur d’ateliers d’écriture.

Né au Chili, il passe son enfance à Talca et à Valdivia. En 1977, sa famille est expulsée du pays et s’installe à Paris. Il travaille à l’Institut Claparède de Neuilly et dit ses poèmes au Centre Pompidou. Il poursuit ses études hispaniques à Montpellier et à Madrid.

Naturalisé français en 1993, il séjourne quelques années aux États-Unis. À son retour, il enseigne l’espagnol en collège, au lycée et dans les universités de Nîmes, Avignon et Montpellier.

Ses poèmes figurent dans diverses revues de littérature et anthologies françaises, hispanophones et italiennes. Il a reçu de nombreuses récompenses littéraires au Chili en Espagne et en France.

En 2014, il participe au Festival Voix Vives de Toledo, la même année il rejoint l’équipe des animateurs du Festival Voix Vives de Sète.

Il est membre de la Maison de la poésie Jean Joubert de Montpellier.

Recueils : 
– Les Disparus, La rumeur libre, 2017.
– Terre de feu, Domens, 2013.
– Le Parapluie rouge, Domens, 2011.

Livres d’artistes :
– La Maison, Papiers Coupés, 2018.
– Le Chemin avant le jour, Papiers Coupés, 2018.
– La Mer est ma boussole, Ed. Rivières, 2017.

Anthologies récentes : 
– Passagers d’exil, Editions Bruno Doucey, 2017.
– Carnet des Lierles N° 150, Festival International du Roman Noir, Frontignan, 2017.