Stages de lecture à voix haute

PROCHAINS STAGES :

Week-ends animés par Arnaud Laurens

Mairie de Parignargues – Salle du conseil

dernier week-end en 2019 : 30 novembre et 1er décembre

[et en 2020 : 1 et 2 février / 7 et 8 mars / 25 et 26 avril]

Horaires : le samedi de 14h à 18h / le dimanche de 10h30 à 17h30
Prix : 60€ + adhésion association 10€ (saison 2019/2020)
INSCRIPTION NÉCESSAIRE par mail ou par téléphone : 06 77 06 34 49 (Brigitte Bouchu)

Cette saison, nous travaillerons encore différents textes sous forme d’exercices de style, toujours avec le projet que chacun ait à sa disposition plusieurs couleurs dans sa palette d’interprète.

Je choisis volontairement un – texte/terrain de jeux – propice à différentes mises en situation, afin d’appréhender une multitude de jeux de langage.

Dans ce cadre, nous continuerons à travailler les lectures chorales, ce que j’appelle la mise en partition d’un texte, afin de cultiver le goût du partage d’un texte, explorant les particularités de chaque voix, jouant des timbres et des grains propres à chacun.

Arnaud Laurens

Pour le week-end de novembre, nous travaillerons sur :

« Les estivants », une pièce de théâtre de Maxime Gorki.
Traduction André Markovicz
Edition « Solitaires Intempestifs »

Il faudra vous procurer cette édition.

Comme chaque été, Bassov et sa femme Varvara retrouvent leurs amis dans une datcha en bord de mer.

En retrait du monde, se réunissent ainsi une quinzaine d’individus oisifs qui emploient leurs journées à échanger sur l’amour, la mort, l’art ou la révolution. Mais deux nouveaux personnages, une intellectuelle engagée, Maria Lvovna, et un poète en panne d’inspiration, Chalimov, vont bousculer l’équilibre des vacanciers, obligeant les uns et les autres à prendre position. Après deux mois de villégiature loin de la ville et de ses faux-semblants, les langues se délient, les rancœurs affleurent et les conflits sous-jacents se font jour. Fils d’un monde crépusculaire, au seuil d’une ère à venir, ces estivants révèlent leur vérité nue dans la tension d’une existence en devenir.

Maxime Gorki, l’auteur
Alors que depuis 1900 la présence de Maxime Gorki (1868-1936) s’affirme dans l’opposition, l’auteur russe se consacre à l’écriture de pièces engagées, parmi lesquelles Les Bas-Fonds (1902), qui rencontrent un immense succès, non seulement en Europe mais aussi aux États-Unis. Encouragé par Tchekhov à poursuivre dans le théâtre, il choisit en 1904 d’aborder le thème de la villégiature dans un drame en quatre actes. Gorki dépeint dans Les Estivants le quotidien d’une intelligentsia issue du peuple et qui s’est coupée des réalités d’une société malmenée par l’histoire. Prenant ses distances avec le théâtre à thèse et le théâtre symboliste du tournant du siècle en Russie, Gorki provoque le spectateur, le force à réagir et à décrypter dans cette société un sens détaché de toute résignation.

 Lors des week-ends du 1er semestre, nous avons travaillé sur :

        

Arnaud Laurens chef d’orchestre de la lecture à voix haute.
Un article de Elisabeth Begod, paru dans MIDI LIBRE, avril 2019

Jürgen est venu spécialement d’Allemagne mais d’autres arrivaient de Paris, d’Ardèche de Montpellier et d’ailleurs pour participer au stage de lecture à voix haute organisé par l’association Au Pied de la Lettre. C’était à Parignargues les 6 et 7 avril et une douzaine de personnes a profité des outils analytiques et techniques donnés par Arnaud Laurens pour travailler une lecture: « j’essaye de donner aux participants les clés d’un travail d’investigation des textes pour construire une lecture dans son ensemble ».

Arnaud est comédien, metteur en scène et compositeur de musique de théâtre, et mène depuis 6 ans des ateliers de lecture à voix haute. « Il s’agit d’apprendre à porter un texte à un public d’auditeurs en tenant compte de l’implication du corps dans la lecture, et de trouver une correspondance entre le texte travaillé et la restitution à voix haute ». Les stagiaires ont en commun d’aimer la lecture, d’être tous sensibles à la transmission des textes, à l’écriture et à la littérature. « C’est une bonne façon pour nous de rencontrer des auteurs par ce biais, et d’apprendre à savoir lire en public ».

Arnaud Laurens le musicien met en avant le rapport musical à la lecture, « une voix dans un espace ayant quelque chose d’acoustique » selon lui. Des lectures en solo ou à voix multiples sont abordées, reprises en chœur ou en quatuor. Arnaud devient chef d’orchestre de découpages de textes d’auteurs et coordonne la voix, le souffle et l’énergie.

Metteur en scène il propose des « terrains de jeux plus ou moins didactiques et pédagogiques où chaque auteur a sa langue ». Quant à Arnaud le comédien, il enseigne à trouver le dynamisme et l’énergie adéquats en parallèle aux auteurs et aux époques, et selon les vocations théâtrales ou littéraires des textes lus.

Créée autour des ateliers d’écriture, l’association Au Pied de la Lettre organise plusieurs manifestations sous différentes formes en invitant des auteurs et des éditeurs pour rencontrer des lecteurs. 4 à 5 stages de lectures par an ont lieu. « Un scénario de film imaginaire écrit par l’un des membres, Jacques Peslier, a même servi de support de travail l’an dernier » indique Brigitte Bouchu administratrice de l’association. Contact : aupieddelalettre.gard@orange.fr