CORCAL

CORCAL

CORCAL

 

Dessinateur et scénariste de bandes dessinées

http://www.bedetheque.com/auteur-2895-BD-Corcal.html

invité rencontre-lecture en février 2014
atelier d’écriture, A l’ombre des arbres 2014

Biographie
Philippe Lafon, dit Corcal, est né le 7 mars 1961 à Montpellier. Il vit actuellement à Nîmes.
Diplômé des Beaux-Arts, dessinateur et scénariste, publie ses premières planches en 1984 dans la revue Psikopat à laquelle il collabore jusqu’en 1999.

Il écrit et dessine des récits dans des styles très différents, allant de la bande dessinée humoristique pour enfant (Expédition Malopatt) jusqu’à des récits plus noirs et adultes (Les DéterrésLa chambre de Lautréamont).

En 1986, rencontre le dessinateur Ptiluc qui lui propose de travailler à la co-scénarisation d’une série de dessins animés pour la télévision : Rat’s. Le projet (8 heures de film) sera finalement reconverti en albums de bandes dessinées aux éditions Les Humanoïdes Associés à partir de 1993, puis aux éditions Soleil en 2009 (10 tomes parus actuellement).

En 1994, rejoint l’atelier de la rue de l’Aiguillerie, à Montpellier, où travaillent Nicolas de Crécy, Sylvain Chomet, Hubert Chevillard, Guy Delisle, Eric Larnoy, Lorenzo Récio.

En 1995, rencontre Thierry Tinlot, rédacteur en chef de la revue Spirou, et lui propose la série Les Dragz qui sera dessinée par O’Groj.

En 1996, pour la même revue, crée la série Les Zorilles dessinée par Deth.
Les Dragz, trois volumes : Alerte aux envahisseurs, 2001 – La nuit des Morveglus, 2002 – Apocalypse Dragz, 2003.
Les Zorilles, deux volumes : Bouffée de savane, 2000 – Gare aux Zorilles, 2001.
Des gags de ces séries seront également repris dans différents supports presse : Tribulel’Hebdo des JuniorsLe Soir de BruxellesJournal de MickeyKid Paddle MagazineMoi je lis, ainsi que Dibus (Espagne), Uti var hage (Finlande), Youmodashi (Japon).

En 1996-97, collabore à la revue A Suivre (courts récits avec O’Groj).

En 1997, collabore à Fluide Glacial pour une série de récits fantastiques : Les Archives de la Planète avec le dessinateur Hubert Chevillard. De nouveaux épisodes seront publiés par la suite dans la revue Pavillon Rouge. Certains de ces épisodes seront repris dans la revueHeavy Métal, 2005.

En 2000, il réalise pour les éditions Casterman l’album Le Bois des Mystères avec Deth au dessin. Prix Livrentête 2002 (Culture et bibliothèques pour tous).
La même année, il débute une collaboration avec la dessinatrice Edith en imaginant les Aventures d’Eugène de Tourcoing-Startrec, peintre visionnaire, aux éditions Casterman. Tome 1 Montmartre no future, 2001. Tome 2 : Les enfants du siècle, 2003.

En 2001, il crée pour les éditions Glénat la collection Mille Milliar et Koupkoup coiffeur d’horreurs illustrés par O’Groj.

En 2002, il réalise la série jeunesse Le Trio Bonaventure, dessinée par Edith, aux éditions Delcourt. Le tome 1, La maison jaune, obtient le prix du meilleur album jeune public et jeunesse aux festivals de Blois (BD Boum) et de Cherbourg en 2003, ainsi que le prix Bédélys jeunesse à Montréal. Suivront le tome 2, Le pays tout en haut en 2005 et le tome 3, L’enfant de sable en 2006 qui reçoit le Prix Jeunesse au festival de Chambéry.
En 2005, il dessine et scénarise pour la revue J’aime la BD, aux éditions Bayard, la sérieExpédition Malopatt. Série qui se poursuit dans les hors-série de J’aime lireDLire et à partir de septembre 2008, jusqu’à aujourd’hui, dans le mensuel Images Doc.

En 2006, l’éditeur 6 pieds sous terre réunit en album la totalité des planches de sa série Les Déterrés publiée dans la revue Psikopat (1984-1999).
Rencontre le dessinateur Riff qui lui propose de reprendre à l’écriture une série de science-fiction, Glam et Comet, dont un premier album était déjà sorti aux éditions Albin Michel. Ces nouveaux épisodes paraissent à partir de 2006 dans la revue L’Echo des Savanes.

2007, album Glam et Comet : Bons baisers de Saturne. Editions Albin Michel.
Participe à l’Encart Sud – Fluide Glacial, mai 2011, pour une page d’actualité sur Nîmes « Ecologie à la Nîmoise » (texte et dessin).

2011 : Ouvre un atelier de bande dessinée hebdomadaire à Nîmes, tout public, inspiré des ateliers d’écriture.

2012 : Publie La chambre de Lautréamont chez Futuropolis/Gallimard avec la dessinatrice Edith

Bibliographie Non Exhaustive
Les déterrés, éd. Du Zébu, 1999 (BD).
Rat’s, vol. 4, Problèmes épineux, coscénarios et dessins Ptiluc et Philippe Viala, illustrations Jean-Louis Garcia, Véronique Grisseaux, éd. Humanoïdes associés, 2000 (BD).
Les zorilles, vol. 1, Bouffée de savane, dessins Deth, scénario Corcal, éd. Dupuis, 2000 (BD).
Le bois des mystères, vol. 1, Les enfants-hiboux, dessins Deth, scénario Corcal, éd. Casterman, 2000 (BD).
Les zorilles, vol. 2, Gare aux zorilles, dessins Deth, scénario Corcal, éd. Dupuis, 2001 (BD).
Eugène de Tourcoing-Startrec, peintre visionnaire, vol. 1, Montmartre no future, dessins Édith, scénario Corcal, éd. Casterman, 2001 (BD).
Les Dragz, vol. 1, Alerte aux envahisseurs, dessins Olivier Grojnowski, scénario Corcal, éd. Dupuis, 2001 (BD).
Mille milliards de monstres, vol. 1, Jojo tête à cloques, scénario Corcal, dessins Olivier Grojnowski, éd. Glénat J, 2001 (album jeunesse).
Mille milliards de monstres, vol. 2, Koupkoup coiffeur d’horreurs, scénario Corcal, dessins Olivier Grojnowski, éd. Glénat J, 2001 (album jeunesse).
Les Dragz, vol. 2, La nuit des Morveglus, dessins Olivier Grojnowski, scénario Corcal, éd. Dupuis, 2002 (BD).
Le trio Bonaventure, vol. 1, La maison jaune, scénario Corcal, illustrations Édith, éd. Delcourt, 2002 (BD).
Rat’s, vol. 6, La lutte continue !, coscénarios et dessins Ptiluc et Philippe Viala, illustrations Jean-Louis Garcia, Véronique Grisseaux, éd. Humanoïdes associés, 2002 (BD).
Les Dragz, vol. 3, Apocalypse Dragz, dessins Olivier Grojnowski, scénario Corcal, éd. Dupuis, 2003 (BD).
Eugène de Tourcoing-Startrec, peintre visionnaire, Volume 2, Les enfants du siècle, illustrations Édith, scénario Corcal, éd. Casterman, 2003 (BD).
Rat’s, vol. 7, Tous à la flotte, coscénarios et dessins Ptiluc et Philippe Viala, illustrations Jean-Louis Garcia, Véronique Grisseaux, éd. Humanoïdes associés, 2004 (BD).
Le trio Bonaventure, vol. 2, Le pays tout en haut, scénario Corcal, illustrations Édith, éd. Delcourt, 2005 (BD).
Le trio Bonaventure, vol. 3, L’enfant de sable, scénario Corcal, illustrations Édith, éd. Delcourt, 2006 (BD).
Rat’s, Volume 8, Tout baigne, coscénarios et dessins Ptiluc et Philippe Viala, illustrations Jean-Louis Garcia, Nolwenn Lebreton, éd. Humanoïdes associés, 2006 (BD).
Les déterrés : l’intégrale, éd. 6 pieds sous terre, 2006 (BD).
Glam et Comet, vol. 2, Bons baisers de Saturne, scénario Corcal, dessins Riff, éd. Albin Michel Bandes dessinées, 2007 (BD).
Rat’s, vol. 9, Cradolapino, coscénarios et dessins Ptiluc et Philippe Viala, illustrations Jean-Louis Garcia, Nolwenn Lebreton, éd. Humanoïdes associés, 2007 (BD).
La chambre de Lautréamont, dessin Edith, éd. Futuropolis/Gallimard, 2012 (BD).

 

TAVOILLOT Clélia

TAVOILLOT Clélia

Clélia TAVOILLOT


 

Conteuse

http://www.loiseaulyre.org/conte

invitée « A l’ombre des arbres » 2013

 
 

L’artiste :

Clélia Tavoillot s’est formée à l’art du conte au Centre Méditerranéen de Littérature Orale (CMLO) à Alès, auprès de Marc Aubaret son directeur et de conteurs formateurs tels que Pascal Quéré, Françoise Diep, Pascale Rouquette, Paule Latorre. Conteuse habilitée par la Drac LR, elle intervient auprès de publics variés (enfants, adolescents, adultes) dans des centres culturels, des associations, des écoles, des médiathèques, des hôpitaux pour conter mais aussi pour proposer des ateliers contes par le biais de l’association L’oiseau lyre. Elle collabore également avec le musicien Heykel Bouden pour des spectacles mêlant conte et musique.

L’association :

L’oiseau lyre est une association qui propose des projets relatifs aux contes, à la langue et à la rencontre des cultures auprès de tout public. Elle s’emploie à promouvoir la littérature orale en organisant des séances de contes en tout lieu et face à tout public. Elle cherche également à mettre en avant le rôle du conte dans la maîtrise de la langue et pour cela, L’ oiseau lyre met en place des ateliers contes en milieux scolaires, associatifs avec un jeune public comme auprès d’adultes non autonomes en français (oral et/ou écrit).

 
 

LAMBRICHS Louise

LAMBRICHS Louise

LAMBRICHS Louise

Ecrivain, chercheur indépendant, Docteur ès Lettres

http://www.m-e-l.fr/louise-l-lambrichs,ec,583

invitée « A l’ombre des arbres » 2013

Quand je jette un coup d’œil derrière moi et lis cette liste de livres publiés sous mon nom, je me demande quelle « image » en résulte. Comment comprendre, en quelques lignes, un trajet qui part de la philosophie, s’étend à la médecine et à l’histoire, se prolonge par la psychanalyse tout en passant par le roman ? On croira au dilettantisme. Et pourtant, dans ma vie, rien qui y ressemble. Chaque mot, depuis le premier jusqu’au dernier publié, est lié aux autres. Simplement, de mots en phrases et de phrases en livres explorant divers domaines, un paysage a pris corps. Un paysage qui dit mon intérêt pour la littérature largement comprise, le savoir, les savoir-faire, et la façon dont l’être humain, parlant et écrivant, comprend le monde et en rend compte. Par petits bouts parfois. Et parfois les petits bouts, quand on s’y attend le moins, se relient d’eux-mêmes, pour offrir tout un pan éclairé d’un jour inhabituel. Cela ressemble, non pas aux autoroutes à péage de l’information, mais aux chemins buissonniers d’une philosophie actuelle, qui s’est donné le temps de la recherche, de l’exploration critique minutieuse, de l’échange avec toutes sortes d’esprits déliés, étonnamment savants. Quelque chose qu’on appelait autrefois une « vision », mais qui n’a rien de fantasmatique. Ancrée dans le réel, au contraire, traquant les idées fausses et le prêt-à-penser, juste pour aider, un tant soit peu, à être conscient du monde dans lequel nous vivons et à en transmettre ce qui compte, et qui n’a pas de prix.

Professions et fonctions exercées :

Professeur de philosophie (Gafsa, Tunisie)

Professeur de techniques d’expression (IUT, Saint-Denis)

Critique littéraire (Le Monde de l’Education, La Croix)

Editrice de livres scolaires et attachée de presse (Belin)

Directrice de fabrication dans l’édition (Har/Po – Pauvert)

Responsable d’édition de vulgarisation savante (voir ouvrages ci-dessous)

Chargée d’enseignement à la Faculté de médecine de Créteil

Membre fondateur et Secrétaire générale de l’association La Cause des Bébés (association de professionnels de la périnatalité).

Enseignante au D.U. de périnatalité à l’Hôpital Béclère de Clamart

Vice-Présidente du Comité scientifique du Centre Pierre Cazenave (Lieu d’accueil thérapeutique pour les malades atteints de cancer)

Responsable d’ateliers d’écriture au Centre Pierre Cazenave

Enseignante à Sciences Po

Chercheur associé au CRPMS (Centre de Recherche Psychanalyse, Médecine et Société)

Responsable d’ateliers d’écriture au Lycée Le Corbusier (Aubervilliers)

Prix obtenus (voir biblio) :

Cœur de la création de l’Unesco (1987).

« Meilleur Livre de l’année » (Lire, 1992) ; Prix de la RTBF (Bruxelles, 1992)

Prix Renaudot Junior (1995) ; Prix des lycéens (1995, Bruxelles).

Décoration : Officier des Arts et Lettres (2006)

Titres universitaires : Maîtrise de philosophie, Doctorat ès Lettres (transdisciplinaire, sur travaux publiés).

BIBLIOGRAPHIE

Romans

Le Cercle des sorcières, roman, Paris, éditions de la Différence, 1987 (épuisé). Prix Cœur de la création de l’Unesco.

Journal d’Hannah, roman, Paris, éditions de la Différence, 1993 (épuisé), consacré « Meilleur Livre de l’année » par la revue Lire ; Prix de la RTBF (radio belge). Livre de Poche, 1994 (épuisé), Petite Bibliothèque de l’Olivier, 2002 ; adapté à la scène par la compagnie Théâtre en mouvement, sous le titre La Louve, en 2007. Traduit en italien, en anglais, en croate, en grec, en allemand[1].

Le jeu du roman, roman, Paris, éditions de la Différence, 1995 (épuisé) ; Prix Renaudot junior. Prix des lycéens (Belgique). Points Seuil, 1998 (épuisé)[2].

A ton image, roman, Paris, éditions de l’Olivier, 1998 ; Points Seuil (avec une préface inédite de l’auteur, « A notre image ? » et, en postface, « La troisième révolution scientifique » de Mirko D. Grmek), 2004. Adapté – très librement – au cinéma par Aruna Villiers en 2004.

Aloïs ou La nuit devant nous, Paris, éditions de l’Olivier, 2002.

Le rêve de Sonja, La Rumeur Libre, 2013.

Nouvelles

« L’arbre à montres », in Histoires express, Paris, Robert Laffont/L’Express, 1999, p. 125-128.

« Le rêve de Nabuchodonosor », nouvelle, Owni, 2011.

 Aphorismes et pensées

Chemin faisant, Inventaire/Invention, 2001 ; nouvelle édition, revue et augmentée, avec des dessins de Granjabiel, éditions Jets d’encre, 2012.

Essais d’épistémologie médicale et thérapeutique

Les fractures de l’âme (cosigné avec le Dr Fabrice Dutot), Paris, Robert Laffont, 1988 ; réimp. 2002.

La dyslexie en question, essai sur la sémiophonie, Paris, Robert Laffont, 1989.

La vérité médicale ; Claude Bernard, Louis Pasteur, Sigmund Freud, méthodes et réalités de notre médecine, avec une préface de Mirko D. Grmek, Paris, Robert Laffont, 1993 ; Hachette « Pluriel » (n°8690), 1994 ; rééd. 2008, 2010.

Le livre de Pierre — Psychisme et cancer, Paris, éditions de la Différence, 1996

(épuisé) ; nouvelle édition, Le Seuil, 1998 (épuisé) ; nouvelle édition complétée parue en mars 2011 (Seuil).

Puisqu’ils n’en diront rien, La violence faite aux bébés, Paris, Bayard, 2009 (les droits m’ont été rendus, et j’ai quelques exemplaires que je pourrai apporter).

Essais historiques et littéraires

Les révoltés de Villefranche (Mutinerie dans un bataillon de Waffen SS, septembre 1943), avec Mirko D. Grmek, Paris, Le Seuil, 1998. Traduction en bosniaque, éditions Armis Print, Sarajevo, 2005.

Le cas Handke, Inventaire/Invention, 2003. Traduction en croate dans Le messager européen de Zagreb, 2004 ; traduction en catalan (El cas Handke, Una convera sensé cap contemplació, trad. Josep Maria Lluró i Joana Masó, Annexos de Louise L. Lambrichs i Simona Skrabec, Lleonard Muntaner Editor, Palma (Mallorca), 2009).

Nous ne verrons jamais Vukovar, éd. Philippe Rey, 2005 (adapté au théâtre par la compagnie Théâtre en mouvement). Traduit et publié à Zagreb, aux éditions Naklada Luka, en 2007.

L’effet papillon, Inventaire/Invention, avril 2007. Traduit et publié à Sarajevo en

juillet 2007 aux éditions Armis Print.

La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebrück, 2010.

Autres essais

L’invention sociale, À l’écoute de Bertrand Schwartz, éd. Philippe Rey, 2006.

L’art trait d’union, A l’écoute des voix et des regards (dir. avec N. Tambutet), rassemblant des textes écrits dans l’atelier par des élèves de seconde du Lycée Le Corbusier d’Aubervilliers, éditions Jets d’encre, 2012 ; avec un texte intitulé « A l’atelier ».

L’art trait d’union 2, Le monde à Aubervilliers (dir. avec N. Tambutet), rassemblant des textes écrits dans l’atelier par des élèves de seconde et de première du Lycée Le Corbusier d’Aubervilliers, avec des photos de Milomir Kovacevic et une introduction à deux voix, écrite avec N. Tambutet, éditions Jets d’encre, 2013.

Pour les enfants petits et grands

Pourquoi les microbes sont devenus invisibles ? (Une histoire comme ci en hommage à Rudyard Kipling.) Dessins de Granjabiel. Editions Tant et Temps, 2002. (Tirage limité à 60 exemplaires, signés par les auteurs, sur Lana Prime 300 g, avec 11 sérigraphies.)

Livres de photographies

Naître et naître encore, sur des photographies de Sarah Ney, Paris, Albin Michel, 2001.

Exil, sur des photographies de Michel Séméniako, Paris, trans photographic

press, 2004.

Langage

Petit cryptionnaire des expressions françaises, hors commerce, Paris, éditions de la Différence, 1996 ; nouvelle version revue et augmentée, avec des dessins de Granjabiel, éditions Jets d’encre, 2013.

Scénario

La fleur du Mal, de Claude Chabrol (avec Caroline Eliacheff).

Articles, contributions à des collectifs et conférences (liste non exhaustive)

« Les années de formation d’un chercheur : Louis Pasteur », dans Manguinhos (Rio de Janeiro), mars 1995-fév. 1996, pp. 7-32 ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebrück, 2010, p. 327-347.

« Un aspect particulier du nettoyage ethnique », Le Monde, 30 mai 1996.

« Pierre Cazenave (1941-1995) : psychanalyste et cancéreux, une insatiable curiosité » (avec Françoise Bessis), Le Journal de Nervure n°5, Juin 1996, Supplément à Nervure, Journal de Psychiatrie, n°5, Tome IX, Juin 1996.

« Sens et causalité de la maladie : l’écrivain et son cancer », in Association économie et santé, Dimensions humanistes de la médecine, Paris, Hôtel Méridien Etoile, 29 novembre 1996, pp. 45-53. [Association Economie et santé, 90 rue Bonaparte, 75006 Paris. Secrétaire : G. Voisard.] ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 348-363.

« De Frédéric à Jean Paulhan : la filiation par les mots », in Jean Paulhan, Le Clair et l’Obscur, Colloque de Cerisy-la-Salle 1998, sous la direction de Claude-Pierre Perez, Paris, Gallimard, Les Cahiers de la nrf, 1999 ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebrück, 2010, p. 364-384.

« Stéphanie de Vandières, de douleur et de folie », Le Monde, 12 novembre 1999.

« Littérature et maladie », IMEC, Abbaye d’Ardenne, 10 décembre 1999.

« Mirko D. Grmek : un trajet exemplaire », Hist. Phil. Life Sci., 23 (2001), p. 13-27 ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 385-400.

« Mirko Grmek : un humaniste européen engagé », in Mirko D. Grmek, La guerre comme maladie sociale et autres textes politiques, préface d’Alain Finkielkraut, Paris, Le Seuil, 2001.

« L’héritage de Mirko Grmek, mise au point », La Revue du Praticien, tome 52, n°4, 15 février 2002, pp. 357-358.

« Le chemin de Georges Lambrichs », entretien avec Gilberte Lambrichs, Ent’revues, n° 32, 2002, p. 53-70 ; texte repris par Inventaire-Invention, www.inventaire-invention.com ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 401-411.

« Clonage reproductif : le temps de penser », Le Monde, 29 janvier 2003.

« Information médicale et relation soignante » (avec Françoise Bessis), Le Journal des psychologues n°205, mars 2003.

« Clonage : vers une révolution culturelle ? » Séminaire sur la mondialisation, « Psychoanalysis as science-fiction », Bergen, Norvège, 20-24 août 2003.

« Le déni et la répétition : Peter Handke, le « Grand Mécanisme de l’Histoire » et « La Lettre volée » d’Edgar Poe », Conférence à l’Institut français de Zagreb, 2 février 2004.

« Clonage reproductif : quel crime ? » [avec Philippe Descamps et Michel Onfray], Le Monde, 15 mai 2004.

« Guerre de Yougoslavie, le sens de l’histoire », Conférence donnée à Bruxelles aux Halles de Schaarbeek, 8 décembre 2005.

« Mythologies nationales et mécanisme de répétition, La guerre en ex- Yougoslavie comme cas d’école », contribution au séminaire Histoire et Mémoire organisé par la Faculté des Lettres de Zagreb, l’Institut d’histoire croate, le Centre d’Histoire comparée et d’études interculturelles et l’École Pratique des Hautes Études-Paris I-Paris III, dans le cadre du projet franco-croate “Du Danube à la Méditerranée; espaces, sociétés, transferts culturels”, janvier 2006 (à paraître) ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 423-437.

« Quelle Europe construirons-nous si nous ne tirons pas les leçons de la guerre ? », Conférence à la Maison de l’Europe, Zagreb, 4 février 2004.

« Peter Handke tel qu’en lui-même, à propos d’un entretien de Peter Handke dans Le Figaro », Paris, Inventaire-Invention, 2004.

« L’écrivain, produit de son histoire et symptôme de son temps : Peter Handke, un cas exemplaire », Conférence donnée dans le cadre des Rencontres organisées par le Centre André Malraux, Sarajevo, Mediacentar, 22 septembre 2004.

« À notre image ? », préface à la 2e éd. d’À ton image, Paris, Points Seuil, 2004.

« Penser l’humain : vers une révolution symbolique ? », in Denis Muller et Hugues Poltier (dir.), Un homme nouveau par le clonage ?, Genève, Labor et Fides, 2005.

« Le cas Serge André : un psychanalyste écrivain atteint de cancer », Paris, Le Coq Héron n°180, 2005, pp. 104-108.

« Srebrenica, 11 juillet 2005 », Paris, Inventaire-Invention, juillet 2005.

« Serbie, Croatie et dénis européens », Le Monde, 15 mars 2005.

« Du nouveau sous le soleil noir de la psychanalyse ? », La Règle du jeu, Paris, janvier 2006 (version abrégée).

« Du nouveau sous le soleil noir de la psychanalyse », Inventaire/Invention, 2006 (version intégrale) ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 456-470.

« La psychiatrie aurait-elle perdu la mémoire ? » Paris, Inventaire-Invention, 2006.

« Connaissance et reconnaissance de la Croatie, citoyenneté européenne » et « Programme de travail : comment construire une paix durable dans l’ensemble des pays d’ex-Yougoslavie », Bruxelles, « Regards croisés », journée d’étude organisée dans le cadre du Conseil de l’Europe, 24 février 2006.

« Handke, une affaire salutaire », Libération, 15 mai 2006.

« A Peter Handke : de l’autre côté du miroir », Libération.fr, mai 2006.

« Ecrire son cancer », Journées « Sous le soleil exactement », Marseille, 24 juin 2006.

« Demain, quelle civilisation ? », Les cahiers du symbolisme, Bruxelles, 2006, pp. 79-89.

« La prise en charge du malade atteint de cancer : le paradigme médical réductionniste et ses représentations en question », conférence au Colloque organisé par l’Institut National du Cancer, « What History of Cancer is possible ? », 18-20 octobre 2006.

« Histoire, discipline de l’avenir » in Hommage à Jean-Jacques Dreifuss, Genève, 2006 (à paraître chez Olschki, Florence, Italie) ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 438-447.

« Fenêtre sur mémoire vive », in Valérie Frey, Face your fears, Au défi de la guerre, La Baconnière, Genève, 2007.

« Ne réjouissons pas trop l’obscène » (à propos d’Abel Cutillas), avril 2007 (à paraître à Barcelone, dans le cadre d’un débat sur le retour de l’antisémitisme dans certaines publications en Espagne).

« Talking about Censorship Supposes Being Precise about What is Supposed to Be Censored : The Handke Affair as a Case Study » (« Parler de censure implique d’être précis sur l’objet de la censure : l’Affaire Handke comme cas d’école »), conférence donnée dans le cadre du 22e festival international de littérature, « Littérature et censure : qui a peur de la vérité de la littérature ? », Vilenica (Slovénie), 5-9 septembre 2007. Publication Primerjalna književnost (Ljiubljana) 31, Special Issue (2008), pp. 117-127 ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 506-516.

« Peter Handke, le Kosovo et la justice internationale ou Pourquoi l’Union européenne ne s’est-elle pas dotée des moyens juridiques adéquats pour juger Karadzic et Mladic ? », Inventaire-Invention, février 2008 (www.inventaire-invention.com)

« Pourquoi la justice doit-elle être rendue, en particulier après un génocide ? », Conférence prononcée au Rectorat de Sarajevo, le 26 mars 2008, pour le soixantième anniversaire de la Convention internationale sur le génocide.

« L’objet du déni, A propos des camps serbes », Entretien avec Zoran Sangut, Inventaire-Invention, septembre 2008 (www.inventaire-invention.com); repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 517-548.

« La littérature est-elle thérapeutique ? », Revue Sève, Les Tribunes de la santé, n°23, 2009/2, p. 43-50.

« Génocide, déni et répétition en Serbie, en Croatie et en Bosnie, La justice internationale face à ses responsabilités », Le Banquet n°26, juillet-septembre 2009, pp. 39-52 (« Genocid, poricanje I ponavljanje u Srbiji, Hrvatskoj i Bosni », Zagreb, Europski Glasnik 13, 2008, pp. 7-19) ; repris dans L. L. Lambrichs, La littérature à l’épreuve du réel, Et si ce chemin-là menait quelque part ? Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010, p. 549-560.

« GPA : de quel autrui parle-t-on? », Témoignage chrétien, 11 juin 2009.

« Point de non retour », Action Poétique, n°196, juin 2009, pp. 88-91.

« Inventaire, Invention », in Roland Gori, Barbara Cassin, Christian Laval (dir.), L’Appel des appels, Pour une insurrection des consciences, Paris, Fayard, nov. 2009, p. 201-211.

« Au pied de l’arbre des connaissances contemporaines, Esquisse des fondements d’une éthique laïque actuelle », in René Frydman, Emile Papiernik, Cédric Crémière, Jean-Louis Fischer, Avant la naissance, 5000 ans d’images, Editions de Conti, Paris, 2009, p. 178-189.

« Le Mythe de l’enfant parfait », in René Frydman et Myriam Szejer (dir.), La Naissance, Histoire, Cultures et pratiques d’aujourd’hui, Paris, Albin Michel, 2010, p. 1355-1369.

« Proposition », Action Poétique, n°199, février 2010, p. 122-123.

« Mathématique et poétique », Action Poétique, n°202, décembre 2010, p. 119-120.

« A tout va… pensiero ! », Action Poétique n°204, juin 2011, p. 118-119.

« Comment parler de ce qui s’est passé en Bosnie, ou de l’emploi, juste ou abusif, du mot génocide », in D. Collin et R. Waintrater (dir.), Les mots du génocide, MétisPresses, Genève, oct. 2011, p. 100-116.

« Une expérience singulière », in D. Brun (dir.), Entre autorité et incertitude, moments critiques, Médecine et psychanalyse, Etudes freudiennes, hors série, Paris, 2012, p. 227-240.

« Mirko Drazen Grmek, La pensée créatrice aux prises avec les mythes de notre temps », in Yvonne Vrhovac (dir.), Mirko Drazen Grmek, lijecnik, znanstvenik i kosmopolit, Filozofski Fakultet Sveucilista u Zagrebu, Zagreb, 2012, p. 43-50.

« The place of the unknown in the Medical Humanities » (avec Chantal Marazia et Luis Montiel), Critical Reviews in Oncology/Hematology 84S1 (2012) S25-S30, Elsevier Ireland Ltd.

Participation

Présentation et rédaction des débats de La Nécessité de Claude Bernard, ouvrage collectif publié sous la direction de Jacques Michel, Paris, 1991, éditions Méridiens-Klincksieck.

Traductions

Collaboration à la traduction de Histoire de la pensée médicale en Occident, de Mirko D. Grmek (dir.), tome 2, Paris, Le Seuil, 1997.

Traduction de Histoire de la pensée médicale en Occident, de Mirko D. Grmek (dir.), tome 3, Paris, Le Seuil, 1999.

Traduction de La vie, les maladies et l’histoire, de Mirko D. Grmek, Paris, Le Seuil, 2001.

En collaboration

Le livre dont le héros se tient debout, de Holly Warner, témoignage sur l’évolution d’un enfant handicapé, Paris, 1987, Robert Laffont.

Les fractures de l’âme, en cosignature avec le Dr F. Dutot, Paris, 1988, Robert Laffont, collection « Réponses ».

Le Virus de la découverte, de Charles Mérieux, Paris, 1988, Robert Laffont.

L’aimer avant qu’il naisse, le lien mère-enfant avant la naissance, de Jean-Pierre Relier, préface d’Alexandre Minkowski, Paris, 1993, Robert Laffont.

Moderniser sans exclure, avec Bertrand Schwartz, éditions de la Découverte, Paris, 1994.

Ces neuf mois-là, une approche psychanalytique de la grossesse et de la naissance, de Myriam Sjezer et Richard Stewart, préf. du Dr René Frydman, éditions Robert Laffont, Paris, 1994.

L’art de faire autrement des enfants comme tout le monde, de René Frydman, éditions Robert Laffont, Paris, 1994.

Le bébé et l’abandon, Le bébé et l’adoption, sous la direction de Myriam Szejer, Albin Michel, Paris, 2000.

Responsable d’édition (révision et établissement des textes) de la collection « Penser la médecine » (éditions Fayard) qui a publié :

Les papyrus médicaux de l’Egypte pharaonique, de Thierry Bardinet, 1995.

Aux origines du cerveau moderne, de Jacques Gasser, 1995.

L’aventure de la vaccination, d’Anne-Marie Moulin (dir.), 1996 (prix de la Société française d’histoire de la médecine).

L’Aconit et l’orpiment, de Frédéric Obringer, 1997 (prix Giles de l’Académie des inscriptions et Belles-Lettres ; prix de la Société française d’histoire de la médecine, 1999).

Le legs de Claude Bernard, de Mirko Grmek, 1998.

La médecine médiévale dans le cadre parisien, de Danielle Jacquart, 1998.

Les maladies dans l’art antique, de Mirko Grmek et Danielle Gourevitch, 1998.

Comprendre et soigner, Philippe Pinel (1745-1826), la médecine de l’esprit, de Dora B. Weiner, 1999.

Lire le délire, de Juan Rigoli, 2000.

A paraître en 2014 :

Histoire de la pensée médicale contemporaine, Évolutions, découvertes, controverses collectif sous la direction de Bernardino Fantini (Institut d’Histoire de la médecine et de la Santé, Genève) et Louise L. Lambrichs, Paris, Le Seuil.

La pathocénose, nouvelles explorations conceptuelles et applications médico-historiques, sous la direction de Joël Coste (EPHE, Paris), Bernardino Fantini (Institut d’Histoire de la médecine et de la Santé, Genève) et Louise L. Lambrichs.


[1] Les droits m’ont été rendus par les éditions de l’Olivier en 2013.

[2] Les droits m’ont été rendus par les éditions de l’Olivier en 2013.

 
 

AGNANT Marie Célie

Marie Cécile Agnant

Marie Célie Agnant

 

Auteur

 

invitée « Les plaisirs et les jours » 2012

 
 
 
 

http://laboutiquedecriture.org/Marie-Celie-Agnant
http://www.babelio.com/auteur/Marie-Celie-Agnant/95990

Elle est née en Haïti, à Port-au-Prince, mais vit au Québec depuis plus de 40 ans. Elle y a enseigné le français, exercé le métier de traductrice et d’interprète, et se consacre aujourd’hui à l’écriture. Elle a ainsi publié plusieurs recueils de poèmes et de nouvelles, des romans pour la jeunesse, des contes, et trois romans. Ses livres sont édités au Québec, en France et en Haïti, et certains d’entre eux ont été traduits en espagnol, en anglais, en néerlandais et en coréen. On peut donc dire, sans exagérer, qu’elle est un écrivain-monde, c’est-à-dire une femme de lettres qui n’est pas seulement « attentive au monde qui l’entoure », telle qu’on la présente en quatrième de couverture de ses livres, mais surtout une écrivaine dont les œuvres circulent de par le monde, à travers les cultures et rencontres des publics divers.

Œuvres principales

Romans : La Dot de Sara. Montréal : Les Éditions du Remue-ménage, 1995 ; 2000. Le Livre d’Emma. Montréal / Port-au-Prince : Les Éditions du Remue-ménage / Éditions Mémoire, 2001 ; La Roque d’Anthéron (France) : Vents d’Ailleurs, 2004. Un Alligator nommé Rosa. Montréal : Les Éditions du Remue-ménage, 2007 ; La Roque d’Anthéron : Vents d’Ailleurs, 2011.

Nouvelles : Le Silence comme le sang. Montréal : Les Éditions du Remue-ménage, 1997.

Poésie : Balafres. Montréal : CIDIHCA, 1994. Et puis parfois quelquefois… Montréal : Mémoire d’encrier, 2009.

Romans pour la jeunesse : Alexis d’Haïti. Montréal : Hurtubise HMH, 1999. Le Noël de Maïté. Montréal : Hurtubise HMH, 1999. Alexis fils de Raphaël. Montréal : Hurtubise HMH, 2000. Vingt petits pas vers Maria. Montréal : Hurtubise HMH, 2001.

Contes : L’oranger magique : conte d’Haïti. Illustrations de Barroux. Montréal : 400 Coups, 2003. La légende du poisson amoureux. Illustrations de Tiga. Montréal : Mémoire d’encrier, 2003. La nuit du Tatou. Illustrations de Veronica Tapia. Montréal : 400 Coups, 2008.

 

 

TEISSON Janine

TEISSON

Janine Teisson

 

 

Auteur

invitée « rencontre-lecture » 2011

http://www.m-e-l.fr/

Janine Teisson est romancière. En 2010, elle a publié Liens de Sang (Chèvre Feuille Etoilé), une biographie de Germaine Tillion (Oskar) et Un chat de château (Folio Cadet, Gallimard). Dans Liens de sang, elle aborde une histoire familiale chahutée par l’Histoire à travers un texte ou sont mêlés trois voix de femmes. Tous les chemins mènent ou ramènent à l’Algérie, lieu de questionnements et de douleurs. Germaine Tillion, un combat pour la paix, est une biographie synthétique et documentée. Ce livre retrace le parcours d’une femme qui fut toute sa vie une combattante et une résistante, à travers ses travaux d’ethnologue en Afrique du Nord, le Réseau du Musée de l’Homme et la déportation à Ravensbruck, la lutte contre la torture en Algérie, la dénonciation de tous les totalitarismes, au delà des clivages politiques du XXème siècle….

Janine Teisson écrit en littérature générale mais également à destination de la jeunesse (La Pantoufle Ecossaise, Gallimard, Folio Cadet, 2009). Elle a également publié récemment un recueil de poésie, Au clair de la nuit (Motus), pour les 6-96 ans: ¨On dit que la lune est pleine. Mais pleine de quoi ?¨ Dans son dernier livre jeunesse (Folio Cadet, Premières lectures, Gallimard), Un chat de château, nous suivons les aventures de Loulou, le chat qui n’est pas normal: il déteste chasser les souris. Il sera sauvé par Mimi la souris qui trouvera la ruse pour le tirer d’affaire…

« J’ai vécu mon enfance au Maroc, ma jeunesse en Côte d’Ivoire. Arrivée au milieu de ma vie (statistiquement), après avoir été enseignante, éducatrice, clown, couturière, je me suis lancée dans l’écriture.

Sans doute pour continuer d’une autre manière à trouver des paroles qui font réfléchir, rire ou pleurer, à créer de la beauté, à faire des plans, à aller à l’essentiel ou à la fantaisie.

Mon goût de la diversité s’exprime dans mes livres qui s’adressent aux adultes et aux enfants. Joie et gravité, cruauté et tendresse et par dessus tout plaisir d’écrire pour tous publics se mêlent dans mes nouvelles, contes, récits autobiographiques, romans, SF, romans historiques.

Mon premier roman : « La petite cinglée » publié en 1993 a obtenu le prix du premier roman de Chambéry. « Ecoute mon cœur », le vingtième et unième, a été publié en 2005, il a obtenu le prix de la NRP.

Au printemps 2006 voici un  conte inspiré de la littérature africaine : « Le criquet qui se croyait très malin » Janine Teisson

Bibliographie

Littérature générale

La petite cinglée, Climats 1993, Prix du Premier Roman, Prix Antigone 94, Réédition Le Seuil Jeunesse

Cher Hazad, Tome 1 – Aladin et la hampe merveilleuse Tome 2 / Contes érotiques, Climats 1993 Traduits en espagnol.

L’enfant plume, J’ai lu 2000

Le règne animal, HB éditions 1997

Rouge Rossignol, HB éditions 2002

Liens de sang, Editions Chèvre Feuille Etoilée 2010